Colloque transdisciplinaire "Produire le monument. De la mémoire à la construction des identités"

  • Quoi AcanthuM Colloque
  • Quand Du 18/11/2022 au 19/11/2022 (Europe/Brussels / UTC100)
  • UNamur - Faculté de Philosophie et Lettres
  • Nom du contact
  • Ajouter l'événement au calendrier iCal

→ Consulter l'invitation à contribution.

Ce colloque a pour ambition de revisiter les mécanismes qui sous-tendent la production des monuments, ou qui permettent d’élever au statut de monument des réalisations matérielles, digitales ou littéraires non produites dans ce but. Quels en sont les mécanismes, les finalités, ainsi que les conséquences aujourd’hui ? Cette problématique sera envisagée selon un point de vue transdisciplinaire et diachronique, de l’Antiquité à l’époque actuelle.

Un bref regard à l’étymologie du mot « monument » nous invite à considérer le double sens présent dans monumentum, issu de monere (faire songer, faire souvenir, avertir). Cette étymologie révèle une double composante toujours à l’œuvre dans notre conception du monument. La première est la dimension de souvenir et de réminiscence, qui définit le monument dans un rapport au passé, que ce statut de monument lui soit attribué d’emblée lors de sa création, pour transmettre à la postérité la mémoire de quelque personnage illustre ou événement important, ou lui soit conféré a posteriori, en vertu de valeurs fondant sa notoriété. La seconde composante est l’inscription du monument dans une relation au futur : le monument prend alors valeur de modèle, voire d’avertissement.

Manifestation de l’activité sociale d’un groupe constitué, le monument célèbre et rend célèbre. Il joue donc un rôle de premier plan dans la construction des identités individuelles et collectives. Pérenne ou éphémère, le monument, comme production sémiotique, évolue également dans le temps. L’actualité récente reflète les questionnements et doutes liés au(x) sens à donner aux monuments du passé au regard de l’évolution de la société.

 

Les communications proposées pourront envisager cette problématique sous différents angles, avec un accent privilégié sur les mécanismes et les méthodes :

  • Les origines du monument intentionnel : ses fondements, les valeurs et les significations qu’il endosse au moment de sa conception et sa réalisation. Qui le conçoit, comment et dans quel but ? Peut-on évaluer l’impact de la reproduction, de l’imitation et de la référence dans ce processus de production ?
  • Le monument comme statut acquis : selon quels critères et modalités une réalisation matérielle, digitale ou littéraire acquiert-elle le statut de « monument » sans avoir été conçue comme telle ?
  • Les limites et critères définissant le monument : existe-t-il un seuil de taille, de durabilité, de valeur esthétique le définissant ? Suffit-il à lui-même par son existence physique, son impact visuel ou symbolique, ou nécessite-t-il des pratiques entretenant son statut ?
  • La perception et l’usage du monument : comment se raconte-t-il à ses publics et comment les lectures qu’il induit le font-elles évoluer, voire disparaître ? Quelles valeurs revêt-il ? A quels phénomènes de réappropriation et d’instrumentalisation est-il soumis ? Quelle est son rôle dans la (re)définition d’identités individuelles et collectives, et dans le rapport entre celles-ci ?

 

Modalités pratiques : Les communications dureront 30 minutes et seront suivies d’un temps de discussion de 15 minutes. Dans le cas d’une communication impliquant plusieurs intervenant·e·s, la forme d’une table ronde de 45 minutes peut également être envisagée. Les propositions d’intervention devront parvenir en français ou en anglais (3000 signes maximum, espaces compris) accompagnées d’une courte biographie. Elles seront à transmettre avant le 31 mai 2022 par mail à : colloquemonument@gmail.com

Organisation : Pôle de recherche AcanthuM – Institut Patrimoines, Transmissions, Héritages (PaTHs) - UNamur

Coordination : François Maheu, Docteur en histoire, art et archéologie, chargé de cours invité à l’UNamur, PaTHs / AcanthuM. Julian Richard, Professeur en histoire de l’art et archéologie, PaTHs / AcanthuM.